Zoom sur… la Soucoupe commune

Soucoupe commune
Soucoupe commune

Dans la catégorie des noms originaux de gastéropodes, la Soucoupe commune est à coup sûr sur le podium ! Son nom commun est inspiré de la forme de sa coquille, grande et aplatie rappelant celle d’une soucoupe volante.

D’une dimension de 15mm de circonférence et 8mm d’épaisseur, la périphérie de sa coquille est fortement carénée et l’ombilic (l’orifice visible à la base de la coquille) est large. Sa couleur est gris-brun avec des taches brunes rouges.

Dans la vidéo ci-dessous, vous pourrez admirer sous tous les angles la forme si particulière de cet escargot. Jugez plutôt !

La Soucoupe commune vit jusqu’à 1700 m d’altitude. Elle affectionne les milieux humides des forêts de montagne ou de collines. Elle évite les plaines basses et les steppes ainsi que les régions à sol meuble. En revanche, elle se plaît aussi bien sur des substrats calcaires que non calcaires.

Soucoupe commune
Soucoupe commune

Pour trouver la Soucoupe commune, regardez sur les troncs (des hêtres le plus souvent) ou entre les cailloux et les feuilles. Elle ne sort qu’avec une forte humidité. Si vous tentez de l’observer par temps sec, retournez le bois mort ou les pierres, fouillez la litière pour trouver des individus cachés ou des coquilles vides. Mais n’oubliez pas de tout remettre en place : dans les micro-écosystèmes forestiers grouillent escargots et limaces, mais aussi coléoptères, grillons, araignées, cloportes, mille-pattes et autres petites bestioles.

Répartition actuelle de la Soucoupe commune
Répartition actuelle de la Soucoupe commune

Sa présence est probable dans le quart sud-est du pays ainsi que dans une majorité de départements du quart nord-est. Dans le centre et l’ouest du territoire, la Soucoupe commune serait présente en Charente, ainsi que dans le Lot, la Vienne, le Puy-de-Dôme, l’Allier et le Cher.

Partez à la rencontre de la Soucoupe commune avec l’Observatoire de la Biodiversité des Forêts et participez à la mission n°21 ! Inventoriez-la et photographiez-la dans les régions Ile-de-France, Pays de la Loire, Poitou-Charentes, Midi-Pyrénées ainsi que dans les départements Manche, Calvados, Ardennes, Marne, Aube, Vosges, Haut-Rhin, Territoire de Belfort, Haute-Saône, Eure-et-Loir, Indre-et-Loire, Nièvre, Saône-et-Loire, Loire, Rhône, Cantal, Lozère et Pyrénées-Orientales.

Les données que vous récolterez permettront d’améliorer la connaissance sur la répartition de cette espèce dans ces départements.

Publicités