Cueillettes forestières, à pratiquer avec modération !

Champignons, noix, pommes, sureau et mûres, fleurs sauvages ou bois pour le feu… Si la collecte est tentante pour le promeneur, il est indispensable de la modérer afin de ne pas impacter l’équilibre de la forêt ! Les fruits font partie intégrante du régime alimentaire de nombreux animaux, et contiennent les graines des plantes à fleurs qui attirent les pollinisateurs.

© Régis Cavignaux / Biosphoto
© Régis Cavignaux / Biosphoto

Le bois, même mort, peut faire office de refuge pour la faune et la flore, et constitue une source de nourriture essentielle pour certaines espèces. Son ramassage est strictement réglementé ! Savez-vous par ailleurs que si la forêt en France métropolitaine couvre 16,5 millions d’hectares (soit un taux de boisement du territoire de 30 %), 75% de la surface forestière est privée, 9% est domaniale (appartient à l’Etat) tandis que les surfaces publiques restantes sont essentiellement communales ? Sur les terrains privés, la collecte des produits de la forêt est interdite sauf accord du propriétaire. Pour les forêts domaniales, elle est tolérée en petites quantités, sauf pour les espèces protégées ! Alors chouchoutons nos forêts !

> Retrouvez les espèces bénéficiant d’un statut de protection

> Informez-vous sur la réglementation de la cueillette des champignons

Advertisements