Petit Mars change en mai !

Le Petit Mars changeant est le plus farceur des papillons présents parmi les 42 missions de l’OBF. Bien que son nom pourrait laisser à penser qu’il est un « Superpapillon », affrontant les giboulées du mois de Mars, il n’en est rien. Car ce petit lépidoptère est un lève-tard et n’apparaît que lorsque les premiers rayons de soleil des mois de mai et juin viennent réchauffer la France.

©Biosphoto Berndt Fischer

Autre fourberie, contrairement à ce que laisse entendre son nom, le Petit Mars changeant est un grand papillon. Son envergure peut atteindre 6 à 7 cm pour le mâle ! En réalité, on le qualifie de « petit » car un autre papillon porte le même nom que lui : Le Grand Mars Changeant ! Celui-ci, d’une envergure de 7/8 cm, arbore à l’instar du Petit Mars, de superbes reflets bleus et violets.

On trouve le Petit Mars à proximité de saules et de peupliers, comme le Peuplier tremble et le Peuplier noir qui sont ses plantes hôtes. À l’occasion de vos balades estivales en forêt, cherchez-le dans les clairières, le long des chemins et à la lisière des forêts de feuillus, mais aussi, sur les berges de rivières où poussent les arbres qu’il affectionne (Saules et Peupliers). S’il est présent dans toute la France, l’Observatoire de la Biodiversité des Forêts le recherche en priorité dans certains départements éparpillés aux quatre coins de la France (Savoie, Manche, Charente…). Objectif : compléter l’Inventaire National du Patrimoine Naturel… Allez, un p’tit Mars et ça repart !

Retrouvez les missions du mois : https://biodiversite-foret.fr/les-missions-sylvestre/mois-par-mois/

Retrouvez les missions de votre région : https://biodiversite-foret.fr/les-missions-sylvestre/toutes-les-missions/

Publicités