Feux de forêt : Quel danger pour la nature ?

Tous les ans, les feux de forêt inquiètent. Avec 4000 incendies environ par an, ce sont près de 11 départs par jour qui sont répertoriés. En cause, la foudre, les travaux forestiers ou agricoles, mais surtout les loisirs et la négligence (feux d’artifice, mégots de cigarette, barbecues, chasse), ou encore la malveillance des pyromanes.

©philippe griraud
©Philippe Giraud

La biodiversité est directement impactée par les feux de forêt. Ils sont une menace s’ils deviennent trop fréquents ou touchent de grandes superficies, car ils engendrent une homogénéisation des milieux, diminuent l’effet lisière et provoquent la disparition des espèces les plus fragiles.

Mais les incendies, s’ils sont plus ponctuels, participent à la dynamique naturelle de la forêt. Les espèces dites pionnières, comme les mousses et les lichens, sont les premières à se réapproprier les espaces impactés. Elles favorisent ainsi le renouvellement des espèces végétales. La régénération des écosystèmes forestiers se fait donc spontanément par la succession de différents habitats, en commençant par la prairie, pour finir par la forêt. Ils créent ainsi une mosaïque de milieux mêlant habitats ouverts, semi-ouverts et fermés, chacun apportant sa propre biodiversité et recréant de nombreux effets lisières.

La maitrise, la technique et les moyens des pompiers s’étant développés ces dernières années, les feux de forêt ont baissé de 50 % en 15 ans. En France, seulement 5 % des incendies sont réellement destructeurs de forêts. Il ne faut néanmoins pas négliger le danger qu’ils représentent pour la sécurité des personnes et des biens. Quelques règles et mesures de prévention s’imposent à nous dans nos activités de loisirs. Allumer un feu de camp ou une cigarette en forêt est proscrit en France par plusieurs arrêtés préfectoraux, tout comme jeter un mégot à proximité de zones boisées. Les pots catalytiques des véhicules, par leur chaleur, peuvent également causer des départs de feu, évitons donc de stationner sur les zones herbeuses d’autant plus si elles sont sèches.

Protéger nos belles forêts des incendies destructeurs est à la portée de chacun… restons vigilant !

Découvrir les mousses pionnières

Relire l’article sur l’effet de lisière

Advertisements