Menacé, je montre mon ventre !

Depuis quelques jours, si vous tendez bien l’oreille lors de vos ballades à la campagne, vous pourrez entendre le chant discret d’un amphibien, une chansonnette d’une seule note répétée à tue-tête, que seuls les plus attentifs reconnaîtront. Quel est donc le nom de cette étrange bête qui se met sur le dos lorsqu’elle se sent menacée et montre à la vue de tous son ventre jaune ? Le Sonneur à ventre jaune bien sur !

CCByNcNd Alexandre Roux

Cette petite bête, qui ne mesure pas plus de 5 centimètres, ne se montre qu’à qui veut bien le voir.

Malgré sa discrétion, le Sonneur a tout de même quelques prédateurs. Les principaux sont les oiseaux pour les adultes, tandis que ceux des têtards sont les tritons, les poissons et les insectes. Pour se camoufler, les sonneurs se mettent sur le ventre. La couleur de leur dos se fond merveilleusement bien parmi la végétation. Rappelez-vous du mimétisme, ou l’art de se déguiser pour passer inaperçu !

Mais lorsqu’ils se sentent en danger, ils adoptent une posture typique, dite de « lordose ». Ils se retournent et se mettent sur le dos, montrant au prédateur les dessins jaune vif marbrés de noir présents sur leur ventre. Cette coloration est destinée à prévenir les éventuels prédateurs de la toxicité des individus. En effet, le Sonneur possède des glandes cutanées qui sécrètent un liquide visqueux susceptible d’intoxiquer d’autres espèces. Son poison provoque des brûlures quand il rentre en contact avec des muqueuses. Si un renard ou un chat imprudent essaient de le croquer, ils n’oublieront pas de sitôt le poison sécrété par ses pustules dorsales…

Gare à vous prédateurs non avertis : il compte parmi les amphibiens les plus toxiques de France !

Autrefois très présent dans nos campagnes, ce crapaud est malheureusement en très forte régression depuis un siècle. Mais qu’à cela ne tienne, à partir de ce mois-ci et jusqu’en octobre, vous pouvez le chercher avec l’application Mission Forêt avec Noé afin d’aider les scientifiques à le recenser !

Pour en savoir plus sur lui, c’est par ici.

Et si vous souhaitez l’écouter pour pouvoir le reconnaître, c’est par là !

Publicités