« Notre avenir s’appelle forêt » : rapport sur la forêt française par Reforest’Action

Partenaire de l’Observatoire de la Biodiversité des Forêts, Reforest’Action est une entreprise à vocation sociale qui permet à chacun d’agir concrètement en faveur de la reforestation. Depuis 2010, elle a planté plus de 2,5 millions d’arbres. Cet automne, Reforest’Action sort un rapport sur la forêt française afin de présenter une réponse aux enjeux écologiques, économiques et sociaux auxquels la forêt doit faire face.

Le rapport pointe entre-autres l’importance de la biodiversité en forêt car celle-ci permet une meilleure adaptation aux changements climatiques et une meilleure résistance. Il démontre ainsi la nécessité des réseaux d’observation tel que l’Observatoire de la Biodiversité des Forêts. Les programmes de sciences participatives permettent en effet de récolter des données précieuses sur la biodiversité des forêts. Ce mois-ci, ce sont 9 espèces de champignons qui peuvent être observées avec notre application « Mission Forêt avec Noé ».

Quel avenir pour la forêt française ?

« Fruit d’une revue de 150 sources scientifiques et autres publications spécialisées (…) ce document inédit présente les grands défis auxquels la forêt française et sa filière bois devront faire face au cours du siècle, telles que les manifestations actuelles et annoncées du changement climatique (sécheresses, incendies, tempêtes), les risques biotiques grandissants (attaques d’insectes et maladies) et les attentes sociétales croissantes. » *

notre_avenir_sappelle_foret

@Reforest’Action

5 messages clés ressortent de cette analyse :

– La forêt française est le premier levier socio-économique et environnemental du pays puisqu’elle représente le principal foyer de biodiversité métropolitaine et le premier puits de carbone terrestre.

– Les dérèglements environnementaux menacent la santé des forêts, sa valeur et ses usages. Hausse des températures et de la fréquence des sécheresses, érosion de la biodiversité, accroissement des risques biotique : la santé forestière est sous pression.

– La diversité forestière est l’alliée de l’adaptation des forêts : elle permet notamment de renforcer sa résistance.

– Les plantations sont indispensables pour assurer l’avenir de la forêt française. En effet, le reboisement est un enjeu essentiel tant pour la filière que pour l’adaptation des écosystèmes forestiers.

– L’adoption d’un socle commun de multifonctionnalité est nécessaire lors du (re)boisement. Il s’agit d’un « ensemble de principes applicables lors de l’étape de plantation (ou de régénération naturelle) d’un peuplement forestier (…) visant à garantir sa capacité de fourniture durable de services écosystémiques, de résistance, d’adaptation et de résilience aux dérèglements environnementaux » *.

Pour découvrir le rapport « Notre avenir s’appelle forêt » dans son intégralité et les conclusions de cette enquête, rendez-vous sur le site de Reforest’action : https://reforestaction.com/blog/notre-avenir-sappelle-foret-reforestaction-publie-un-rapport-inedit-sur-lavenir-de-la-foret

* Source : Reforest’Action https://reforestaction.com/

Publicités