Une explosion de biodiversité dans les volcans d’Auvergne

Créés depuis la fin des années soixante, les Parcs Naturels Régionaux (PNR) de France sont aujourd’hui au nombre de 56. Fondé en 1977, le PNR des Volcans d’Auvergne se démarque des autres Parcs par la présence de volcans répartis sur l’ensemble de son territoire. En effet, situé dans le Massif central et à cheval sur les départements du Puy-de-Dôme et du Cantal, il englobe tous les volcans d’Auvergne, d‘où son nom. C’est l’un des plus anciens Parcs, mais c’est également le plus vaste de France métropolitaine. Il s’étend sur 120km du nord au sud, et couvre une superficie d’environ 395 000 hectares. Nous vous emmenons à la découverte de ce Parc, dans lequel vous pourrez partir à la recherche des espèces de l’Observatoire de la Biodiversité des Forêts !

Chaîne des Puys4 BIOS-1577230 copie
© Puy de Côme (premier plan) et Puy de Dôme (en arrière-plan), dans la Chaîne des Puys – Paul-André Coumes

La diversité de paysages du Parc

Le Parc est caractérisé par cinq régions naturelles. Il y a quatre massifs volcaniques : la Chaîne des Puys (appelée aussi Monts Dômes), les Monts Dore, le Cézallier et les Monts du Cantal. A cela s’ajoute le plateau granitique de l’Artense. Avec ces différentes régions, le PNR des Volcans d’Auvergne présente aussi des altitudes variées, puisqu’il se situe entre 400 et 1 886m (Puy de Sancy) d’altitude.

Les volcans nous offrent une diversité de paysages contrastés : ils ont une forme de dôme ou de cône comme dans la Chaîne des Puys, tandis que les Monts Dore ont un profil de crêtes, et que d’autres encore présentent un cratère d’explosion, appelé maar, qui peut être occupé par un lac. L’omniprésence de l’eau sur tout le Parc permet également d’observer des gorges, des cascades, des rivières à eaux vives ou encore des lacs naturels. Dans tous ces paysages, on retrouve de multiples milieux, allant des prairies aux landes d’altitude, en passant par les forêts, les zones humides comme les tourbières, les lacs ainsi que les falaises et autres escarpements rocheux.

Lac-Pavin-Philippe-Tournebise_paysage480
© Lac Pavin, dans les Monts Dore en Auvergne – Philippe Tournebise

La biodiversité remarquable du Parc

Toute cette diversité de milieux est à l’origine d’une grande richesse en biodiversité. Ces paysages volcaniques aux aspects de montagnes accueillent ainsi des espèces montagnardes : parmi elles, on trouve des chamois, des marmottes, mais aussi des papillons comme l’Apollon, qui est emblématique des montagnes. Une sous-espèce de ce papillon, endémique d’Auvergne, y vit également : l’Apollon arverne (Parnassius apollo arvernensis). Les escarpements rocheux et falaises sont aussi appréciés par la Jasione d’Auvergne, une plante endémique des Monts Dore, le Faucon pèlerin ou encore le Tichodrome échelette, un oiseau aux ailes parées de rouge.

Jasione BIOS-1987579 copie
© Jasione d’Auvergne – Hervé Chellé

Les forêts du Parc, en altitude, sont composées principalement d’essences montagnardes naturelles comme le hêtre ou le sapin pectiné. On trouve aussi quelques essences introduites (épicéa commun, douglas, mélèze) tandis qu’en dessous de 1100m d’altitude, les essences sont plus variées. Ces forêts abritent de nombreuses espèces végétales et animales, dont notamment le houx et la Chouette de Tengmalm, qui est une espèce protégée. Les prairies regorgent de plantes dont la Gentiane jaune et l’Anémone pulsatile, et la présence de la Pie-grièche grise est un indicateur de la qualité de ces prairies. Dans les eaux des lacs, il est possible de rencontrer l’Omble chevalier ou l’Écrevisse à pieds blancs, considérée comme espèce bio-indicatrice. Quant aux tourbières, où poussent sphaignes, droséras et Ligulaire de Sibérie, elles présentent une faune caractéristique de ce milieu : des libellules comme la Leucorrhine douteuse ou l’Agrion à lunules, espèce très rare en France, y côtoient des papillons tels le Cuivré de la Bistorte ou l’Azuré des Mouillères, espèce rare et menacée. Enfin, les animaux d’élevage du Parc, de races locales, pâturent sur les pelouses : vaches Salers et Ferrandaises, brebis Rava, chèvres du Massif central ou encore chevaux d’Auvergne.

Chouette de Tengmalm BIOS-1009162 copie
© Chouette de Tengmalm – Jean-Philippe Delobelle

Le Parc des Volcans d’Auvergne regorge donc d’espèces végétales et animales, dont beaucoup sont typiques de son territoire et des milieux montagnards. Mais on peut aussi y trouver nombre d’espèces plus communes, comme l’Aurore ou l’Escargot de Bourgogne par exemples ! Une balade dans les forêts du Parc est donc aussi une occasion pour participer à l’Observatoire de la Biodiversité des Forêts et partir à la recherche des espèces ciblées par ce programme.

Les actions du PNR

Les Parcs Naturels Régionaux ont pour vocation de préserver et valoriser les patrimoines naturels, paysagers et culturels d’un territoire. Pour le PNR des Volcans d’Auvergne, l’objectif de la charte du Parc de 2013-2025, par les actions menées par le Syndicat mixte du Parc, est de « vivre ensemble, consommer, se déplacer et habiter autrement ».

Un des principaux enjeux du Parc est de préserver la qualité et la diversité de ses milieux et espaces naturels. En effet, 60% de son territoire sont protégés ou inventoriés au titre de la protection de la nature et des paysages. Ainsi la mise en place d’une gestion coordonnée des lacs naturels et d’une gestion durable des forêts du territoire sont prévues. De plus, nombre d’espèces faunistiques et floristiques du Parc sont endémiques de ce territoire volcanique ou rares, voire menacées, aussi le Syndicat mixte du Parc réalise des actions d’études et de conservation en faveur de ces espèces. Enfin, pour que l’élevage des races locales se pérennise, le Syndicat accompagne les éleveurs pour aider au maintien d’une activité agricole et des paysages caractéristiques du Parc.

Vaches Salers4 BIOS-686533 copie
© Vache de race Salers – Claudius Thiriet

De nombreuses choses à découvrir dans le PNR…

Le Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne est une magnifique destination à découvrir au moins une fois dans sa vie ! Parmi les nombreux paysages à voir, le Puy de Dôme (site le plus connu du PNR) offre un panorama sur la Chaîne des Puys, qu’il est même possible d’admirer les pieds dans le vide, lors d’un baptême en parapente ! Un autre sommet très connu, le Puy de Sancy, offre quant à lui une vue sur les Monts Dore. Faites un tour du côté du lac de Guéry, plus haut lac d’Auvergne, promenez-vous dans les réserves naturelles nationales de Chastreix-Sancy et de la Vallée de Chaudefour, ou découvrez d’où provient l’eau Volvic… Si vous êtes intéressés par le volcanisme et ses mécanismes, ne ratez-pas Vulcania, un parc à thème qui vous en apprendra davantage sur les volcans ! Et si vous aimez le fromage, n’oubliez pas de faire un détour du côté de Saint-Nectaire, ville qui a donné son nom au fromage.

Vous trouverez de plus amples informations sur le site du Parc des Volcans d’Auvergne. Pour des idées randonnées ou des expositions, vous pouvez vous renseigner à la Maison du Parc, dans le château de Montlosier à Aydat. Pour d’autres idées de découverte du PNR, vous pouvez consulter le site d’Auvergne destination volcans ou encore le site de France-voyage.

Monts Cantal9 BIOS-2444346
© Puy Mary, dans les Monts du Cantal – Robert Valarcher

Sources :

Site du PNR des Volcans d’Auvergne

Site des Parcs Naturels Régionaux de France _ PNR des Volcans d’Auvergne

France-voyage _ Le PNR des Volcans d’Auvergne