Faux-hydne gélatineux

Faux-hydne gélatineux © Yves Lanceau/Biosphoto

Faux-hydne gélatineux Pseudohydnum gelatinosum (Scop. : Fr.) P. Karsten

Classe des Basidiomycetes / Ordre des Auriculariales / Famille des Exidiaceae

Statut de conservation UICN Europe : Non évalué

Fait partie de la mission N°: 32

  • Description

Le chapeau du faux-hydne gélatineux mesure de 3 à 7 cm et est de couleur brun grisâtre pâle. Il est en forme d’éventail avec les bords (également appelés la marge) fins. Comme son nom l’indique, la chair du faux-hydne a une texture gélatineuse à caoutchouteuse.

Ce champignon ne possède pas de lames sous le chapeau. Elles sont remplacées par des aiguillons blancs épais et assez serrés, de consistance gélatineuse et débordant parfois jusque sur la marge. Le pied du champignon est inexistant ou très court et translucide.

Le faux-hydne gélatineux se développe principalement en amas de quelques individus plus ou moins imbriqués.

  • Habitat

Il se développe essentiellement sur le bois mort (troncs, souches) le plus souvent de conifères. Le faux-hydne gélatineux pousse surtout lors des périodes humides.

  • Comestibilité 

Oui.

  • Particularités

C’est le seul champignon à chair gélatineuse à avoir des aiguillons, un système reproducteur autre que les lamelles, sous le chapeau.

  • Où est-il en forêt ?

Sur le bois pourrissant, les souches décomposées et les branches enfouies dans les tapis d’aiguilles.

  • Données actuelles INPN 

INPN_Faux-Hydne gélatineuxPrésence probable à confirmer dans 8 départements : Cantal, Loiret, Yvelines, Savoie, Haute-Saône, Territoire-de-Belfort, Vosges et Meurthe-et-Moselle.

Données manquantes sur le reste du pays.

Logo_INPNPour en savoir plus, découvrez la fiche descriptive du Faux-hydne gélatineux sur le site de l’INPN en cliquant ici.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :