Petit-gris

Petit-gris © Frédérique Bidault/Biosphoto

Petit-gris Cornu aspersum (O.F. Müller, 1774)

Classe des Gastéropodes / Ordre des Stylommatophores / Famille des Helicidae

Statut de conservation UICN Europe : Préoccupation mineure Visuel_LC

Fait partie de la mission N°: 14

  • Description

La coquille du Petit-gris à un diamètre de 25 à 35 mm pour une hauteur de 25 à 40 mm. Sa coquille globuleuse présente des bandes spirales mouchetées, interrompues par des fines zébrures claires. Sa coloration est le plus souvent brune rayée de noir.

  • Caractère biologique

Habitat : varié (forêts de feuillus, forêts mixtes, etc.), il est fréquemment sur des sols calcaires.

Alimentation : exclusivement herbivore, il consomme les feuilles, les jeunes bourgeons et les fruits.

Reproduction : le Petit-gris est hermaphrodite comme les autres escargots terrestres, c’est-à-dire à la fois mâles et femelles. Ils s’accouplent, jusqu’à une dizaine d’heures, pour échanger des spermatozoïdes (cellules reproductrices mâles). Une dizaine de jours plus tard, chacun d’eux pond environ une centaine d’œufs, en faisant un trou dans de la terre meuble et un peu humide.

  • Où est-il en forêt ?

Principalement nocturne, il se déplace au sol, sur les troncs ou entre les cailloux.

  • Données actuelles INPN 

INPN_Petit grisManque de données en Franche-Comté, en Champagne-Ardenne (sauf Haute-Marne), sur la côte Basque, une partie de Midi-Pyrénées, la moitié nord de Rhône-Alpes, en Lorraine (sauf Meuse) et sur la moitié sud de la Bourgogne.

Sont également concernés les départements suivants : Loire-Atlantique, Sarthe, Indre-et-Loire, Deux-Sèvres, Charente-Maritime, Pyrénées-Orientales, Hautes-Alpes, Cantal, Haute-Loire, Seine-Saint-Denis, Haute-Vienne, Creuse, Haut-Rhin, Cher et Nièvre.

Présence probable à confirmer sur le reste du pays.

Logo_INPNPour en savoir plus, découvrez la fiche descriptive du Petit-gris sur le site de l’INPN en cliquant ici.

2 réflexions sur “ Petit-gris ”

  1. L’escargot petit-gris est très commun en Haute-Loire. Qui n’a pas dans sa cour ou son jardin, des spécimens cohabitant avec notamment les limaces « léopards », crapauds alytes et cie. C.R.

  2. Bonjour,

    Merci pour votre message. Le Petit-gris peut être commun dans certains départements. Néanmoins, l’INPN ne dispose d’aucune donnée sur cette espèce pour une majorité de départements. De plus, bien que le Petit-gris vive également dans les jardins, les données souhaitées concernent sa présence en milieu forestier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :