Mélibée

Mélibée © Yann Baillet

Mélibée  Coenonympha hero  (Linnaeus, 1761)

Classe des Insectes / Ordre des Lépidoptères / Famille des Nymphalidés

Statut de conservation UICN France : En danger critique  Visuel_CR (20x20)

Fait partie de la mission N°: 15

  • Description

Le Mélibée est un petit papillon de 15 à 17mm d’envergure. Le dessus de son aile antérieure est uniformément brun foncé, tandis que le dessus de son aile postérieure est brun avec 3 ou 4 ocelles noirâtres cerclés d’orange.
Le dessous de l’aile postérieure est gris-brun dans sa partie basale et présente successivement vers l’extrémité de l’aile : une large bande blanche irrégulière, 6 gros ocelles noirs pupillés de blanc disposés en arc-de-cercle et entourés d’orange vif, une ligne argentée brillante et une bande orange soulignée de noir, puis de blanc.

  • Caractère biologique

Habitat : de source confirmée par l’UICN, il ne subsisterait plus aujourd’hui que dans le massif du Jura, entre 500 et 1000 m d’altitude. Mais il serait encore présent dans les départements du nord-est de la France, ce qui reste à confirmer. Il fréquente essentiellement les prairies humides de moyenne montagne dominées par la Molinie, une graminée qui constitue sa principale plante nourricière.

Plantes hôtes : divers types de graminées, tels que l’Elyme des sables par exemple.

Alimentation : nectar des plantes des lieux humides (menthes, chardons, centaurées, salicaires, bourdaines, diverses cypéracées).

Reproduction : les œufs sont pondus durant l’été sur les feuilles des graminées dont les chenilles se nourrissent.
A l’automne, les chenilles s’enfouissent à la base des touffes des graminées et entre en diapause (vie ralentie). Elles reprennent leur activité à partir d’avril, dès que les conditions climatiques le permettent.

Période de vol : d’avril à juillet en une génération annuelle.

  • Signe particulier 

Autrefois bien réparti dans l’est de la France, le Mélibée connaît depuis les années 80 une forte régression de son aire de répartition, estimée à plus de 50% sur 20 ans.

  • Où est-il en forêt ?

Dans les clairières et les lisières des bois de feuillus humides mais présentant une sècheresse estivale.

 

  • Données actuelles INPN 

INPN_MélibéePrésence probable à confirmer dans les départements de la Moselle, de la Meuse, de la Marne, de l’Aisne, de la Haute-Saône, de la Côte-d’Or et de l’Ain.

Disparu du Puy-de-Dôme, de l’Oise, de la Seine-et-Marne, de l’Essonne, du Val-d’Oise, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne.

Pas d’information en région Alsace ainsi que dans 13 départements : Savoie, Haute-Savoie, Loire, Saône-et-Loire, Nièvre, Allier, Cher, Aube, Eure-et-Loir, Yvelines, Nord, Meurthe-et-Moselle et Vosges.

Logo_INPNPour en savoir plus, découvrez la fiche descriptive du Mélibée sur le site de l’INPN en cliquant ici.

8 réflexions sur “ Mélibée ”

  1. Bonjour, je peux vous affirmer avoir vu le Melibée en nombre dans mon jardin l’an dernier. Je suis située au pied du col d’Urbeis,à 470 m d’altitude, dans les Vosges. Mon terrain est en zone humide, entouré de forêts.

  2. Ping : Le Mélibée |
  3. Bonjour,
    Il s’agit bien du Mélibée. Sachez que les recensements d’espèces de l’Observatoire de la Biodiversité des Forêts se font en forêt. Cependant, Noé a également un Observatoire de la Biodiversité des Jardins. Plusieurs espèces communes de papillons sont recherchées.
    http://obj.mnhn.fr

    Restez à l’affut en forêt et au jardin !
    Bonne journée,
    Margot de Noé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :