Mélibée

Mélibée © Yann Baillet

Mélibée  Coenonympha hero  (Linnaeus, 1761)

Classe des Insectes / Ordre des Lépidoptères / Famille des Nymphalidés

Statut de conservation UICN France : En danger critique  Visuel_CR (20x20)

Fait partie de la mission N°: 15

  • Description

Le Mélibée est un petit papillon de 15 à 17mm d’envergure. Le dessus de son aile antérieure est uniformément brun foncé, tandis que le dessus de son aile postérieure est brun avec 3 ou 4 ocelles noirâtres cerclés d’orange.
Le dessous de l’aile postérieure est gris-brun dans sa partie basale et présente successivement vers l’extrémité de l’aile : une large bande blanche irrégulière, 6 gros ocelles noirs pupillés de blanc disposés en arc-de-cercle et entourés d’orange vif, une ligne argentée brillante et une bande orange soulignée de noir, puis de blanc.

  • Caractère biologique

Habitat : de source confirmée par l’UICN, il ne subsisterait plus aujourd’hui que dans le massif du Jura, entre 500 et 1000 m d’altitude. Mais il serait encore présent dans les départements du nord-est de la France, ce qui reste à confirmer. Il fréquente essentiellement les prairies humides de moyenne montagne dominées par la Molinie, une graminée qui constitue sa principale plante nourricière.

Plantes hôtes : divers types de graminées, tels que l’Elyme des sables par exemple.

Alimentation : nectar des plantes des lieux humides (menthes, chardons, centaurées, salicaires, bourdaines, diverses cypéracées).

Reproduction : les œufs sont pondus durant l’été sur les feuilles des graminées dont les chenilles se nourrissent.
A l’automne, les chenilles s’enfouissent à la base des touffes des graminées et entre en diapause (vie ralentie). Elles reprennent leur activité à partir d’avril, dès que les conditions climatiques le permettent.

Période de vol : d’avril à juillet en une génération annuelle.

  • Signe particulier 

Autrefois bien réparti dans l’est de la France, le Mélibée connaît depuis les années 80 une forte régression de son aire de répartition, estimée à plus de 50% sur 20 ans.

  • Où est-il en forêt ?

Dans les clairières et les lisières des bois de feuillus humides mais présentant une sècheresse estivale.

 

  • Données actuelles INPN 

INPN_MélibéePrésence probable à confirmer dans les départements de la Moselle, de la Meuse, de la Marne, de l’Aisne, de la Haute-Saône, de la Côte-d’Or et de l’Ain.

Disparu du Puy-de-Dôme, de l’Oise, de la Seine-et-Marne, de l’Essonne, du Val-d’Oise, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne.

Pas d’information en région Alsace ainsi que dans 13 départements : Savoie, Haute-Savoie, Loire, Saône-et-Loire, Nièvre, Allier, Cher, Aube, Eure-et-Loir, Yvelines, Nord, Meurthe-et-Moselle et Vosges.

Logo_INPNPour en savoir plus, découvrez la fiche descriptive du Mélibée sur le site de l’INPN en cliquant ici.

Publicités

8 réflexions sur “ Mélibée ”

  1. Bonjour, je peux vous affirmer avoir vu le Melibée en nombre dans mon jardin l’an dernier. Je suis située au pied du col d’Urbeis,à 470 m d’altitude, dans les Vosges. Mon terrain est en zone humide, entouré de forêts.

  2. Bonjour,
    Il s’agit bien du Mélibée. Sachez que les recensements d’espèces de l’Observatoire de la Biodiversité des Forêts se font en forêt. Cependant, Noé a également un Observatoire de la Biodiversité des Jardins. Plusieurs espèces communes de papillons sont recherchées.
    http://obj.mnhn.fr

    Restez à l’affut en forêt et au jardin !
    Bonne journée,
    Margot de Noé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :