Polypore soufré

Polypore soufré © Steen Drozd Lund/Biosphoto

Polypore soufré Laetiporus sulphureus (Bull. : Fr.) Murrill

Classe des Agaricomycetes / Ordre des Polyporales / Famille des Polyporaceae

Statut de conservation UICN France : Non évalué

Fait partie de la mission N°: 34

  • Description

Pouvant atteindre jusqu’à 50 cm de largeur, le Polypore soufré possède plusieurs chapeaux qui se superposent les uns sur les autres en forme d’éventail. Sa face supérieure est de couleur jaune rosé à jaune orangé, avec une marge (le bord du chapeau) ondulée. Sa face inférieure est de couleur jaune soufre, d’où son nom.

Sa chair est épaisse d’1 à 5 cm, de couleur blanche et charnue à l’état frais. En revanche, elle devient cassante lorsque le champignon sèche. Les pores, situés sous le chapeau émettent souvent des gouttelettes de sudation.

Le polypore soufré se reconnaît grâce à son odeur forte et piquante.

  • Habitat

Il est présent sur tout le territoire métropolitain dans les forêts de feuillus ou mixtes de plaine et moyenne montagne.

  • Comestibilité

Oui, à l’état juvénile.

  • Anecdote

Le Polypore soufré est utilisé pour faire une teinture jaune destinée à teindre les tissus.

  • Où est-il en forêt ?

Du printemps à l’automne, il pousse sur les troncs des feuillus (plus rarement résineux) qu’il parasite suite à une blessure : chênes, fruitiers (dont pruniers), robiniers, ou peupliers. Le Polypore soufré peut également se trouver sur mélèze en montagne.

  • Données actuelles INPN 

Polypore soufréPrésence probable à confirmer dans 11 départements : Calvados, Orne, Yvelines, Loiret, Allier, Puy-de-Dôme, Meuse, Meurthe-et-Moselle, Moselle, Territoire-de-Belfort et Alpes-Maritimes.

Données manquantes dans le reste du pays.

Logo_INPNPour en savoir plus, découvrez la fiche descriptive du Polypore soufré sur le site de l’INPN en cliquant ici.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :