Le bois mort, un lieu de vie ?

Le bois mort, branches ou troncs, au sol ou non, est un lieu de vie pour de nombreuses espèces animales, végétales et de champignons. Au fil des mois, ces organismes se partagent l’habitation et désagrègent le bois, telle une maison en pain d’épice, alimentant ainsi la litière du sol en matières organiques. Habitat collectif, le bois mort accueille trois types de colocataires…

1606©Yves Lanceau_644x215

Tout commence avec les recycleurs (champignons, insectes…), les premiers à emménager dans notre bois mort ! Ils se nourrissent de matière organique morte (le bois) : ce sont donc des organismes xylophages, comme la Pézize vert-de-gris. La cohabitation continue avec les détritivores (bactéries, champignons, invertébrés…). Ce ne sont pas des écolos, mais ils détestent tout de même le gaspillage. En effet, ils se nourrissent de détritus d’origine organique, de bois en décomposition avancée et des recycleurs eux-mêmes !

Pour finir arrivent les derniers locataires, les cavernicoles. Les pics, dits cavernicoles primaires, creusent des cavités, que pourront s’approprier les cavernicoles secondaires (chouettes, chauve-souris, abeilles…). Ainsi se constitue une chaine alimentaire spécifique au bois mort, car les cavernicoles peuvent également se nourrir des recycleurs et des détritivores.

La mission d’apprentissage de l’OBF « bois recyclé », vous aidera à repérer le bois mort, refuge de nos colocataires miniatures, les recycleurs, les détritivores et les cavernicoles, comme la Pézize vert-de-gris et le Scarabée rhinocéros !

Quelques missions:

Mission n°35: Mission vert-de-gris

Mission n°30: Un rhinocéros dans la forêt

Continuez de découvrir le cycle de la matière organique avec la faune du sol

Le Scarabée rhinocéros, le plus fort des agents secrets !

Son nom de code (ou nom vernaculaire), vous l’aurez compris, n’a pas été difficile à trouver, « rhino » voulant dire nez et « ceros » corne, tout comme son nom latin Oryctes nasicornis. Cette arme de prédilection n’est visible que sur les mâles, les femelles n’ayant qu’un simple tubercule. Utilisée durant la période de reproduction, elle permet de projeter les autres mâles loin de la dame convoitée.

1606©Joseph Celse_644x215

Le Scarabée rhinocéros est un agent secret de la catégorie des recycleurs, maillon important de la dégradation des bois morts. Grâce à sa physionomie adaptée, il porte le grade de xylophage (consommateur de bois) et plus précisément de saproxylophage (consommateur de bois en décomposition). Mesurant entre 20 et 40 mm de long et pouvant soulever jusqu’à 850 fois son poids, sa carrure fait de lui un insecte résistant, ne craignant que très peu la présence humaine. On peut même l’apercevoir dans les bois urbains ! Agent secret, oui… mais sa corpulence vous aidera à le repérer assez facilement. Il peut être pisté dans toutes les régions de France avec une prédilection pour les forêts de chênes ou de hêtres.

Le Scarabée rhinocéros n’est pas le seul à opérer dans l’ombre. Il fait partie des Coléoptères, de la famille des Scarabéidés, tout comme le Hanneton des pins qui est aussi recherché sur toutes les côtes françaises. Partez vite à leur recherche et devenez, avec L’OBF, l’espion des espions !

Quelques missions secrètes :

Mission n°20: Un scarabée dans la forêt 

Mission n°31: Anne Tondespins

Mission d’apprentissage n°1: Hêtre ou ne pas Hêtre

L’OBF s’enrichit de nouvelles missions !

Idéales pour les débutants, mais qui intéresseront aussi tous les passionnés de forêt, les nouvelles missions d’apprentissage de l’OBF sont un premier pas vers la découverte de la biodiversité de la forêt. Avec ces 14 nouvelles missions, vous entrainerez votre regard à repérer une foule d’indices utiles à l’inventaire des espèces de l’OBF.

1606©Biosphoto_Frederic_Didillon_644x215

Apprenez ainsi à reconnaître pour la toute première fois avec l’OBF des arbres tels que les saules, les pins ou encore le Hêtre. Intéressez-vous à l’univers des mousses, des fougères ou du bois mort, hôtes d’une multitude d’espèces. Avec des missions sur les fruits et sur les spores, soyez curieux des cycles biologiques en forêts. Pour chaque mission, Noé vous propose une description simple de l’espèce, du groupe d’espèces ou du stade en question, avec un focus sur les habitats et les périodes optimales d’observation.

Les 14 missions d’apprentissage de l’Observatoire de la Biodiversité des Forêts ont déjà rejoint la rubrique outils du site internet de l’OBF et vous attendent pour photographier la forêt sous un nouvel angle !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.