Sonneur à ventre jaune

Sonneur à ventre jaune © Jean-François Noblet/Biosphoto

Sonneur à ventre jaune  Bombina variegata  (Linnaeus, 1758)

Classe des Amphibiens / Ordre des Anoures / Famille des Bombinatoridae

Statut de conservation UICN France : Vulnérable  Visuel_VU (20x20)

Fait partie de la mission N°: 4

  • Description

Petit crapaud de 4 à 5 cm de longueur, la coloration du Sonneur à ventre jaune est très typique : la face dorsale du corps est brun terreux, la face ventrale, la gorge et le dessous des pattes sont marbrés de jaune vif à orangé sur fond noir cendré ou bleu nuit. Les verrues cutanées sont souvent rehaussées de petites épines noires. Le corps du Sonneur à ventre jaune est aplati et son museau est très arrondi de profil. Outre sa coloration typique, on le reconnaît à sa pupille arrondie, triangulaire ou en forme de cœur.

  • Caractère biologique

Habitat : ce crapaud est rare dans le sud-ouest de la France et plus fréquent dans l’est et le nord-est. Il est typique du milieu bocager, des prairies, et des lisières de forêt.

Alimentation : l’adulte se nourrit de vers et d’insectes de petite taille. Les têtards, eux, consomment des algues, des diatomées ou des collemboles.

Reproduction : en mai-juin dans l’eau et dans des zones bien ensoleillées. La maturité sexuelle est atteinte entre 3-4 ans. Après l’accouplement, la femelle pond plusieurs dizaines, voire centaines d’œufs et les dépose en petits amas sur des brindilles immergées ou sur des plantes aquatiques. Les têtards éclosent 5 jours après la ponte.

  • Où est-il en forêt ?

C’est l’hôte habituel des ornières de forêt et des fossés en bordure des chemins. Il fréquente aussi d’autres biotopes aquatiques de nature variée : mares permanentes ou temporaires, bordures marécageuses d’étangs, anciennes carrières inondées, mais généralement des eaux stagnantes peu profondes, bien ensoleillées ou du moins non ombragées en permanence.

  • Données actuelles INPN 

INPN_Sonneur à ventre jaunePrésence confirmée dans la majeure partie du territoire.

Présence probable à confirmer dans le département du Val-d’Oise.

Absence probable sur le littoral breton, vendéen et basque, la Côte d’Azur et la Corse.

Espèce disparue dans 17 départements : Nord, Somme, Seine-Maritime, Yvelines, Val-de-Marne, Essonne, Orne, Eure-et-Loir, Loiret, Indre-et-Loire, Haute-Garonne, Pyrénées-Orientales, Hérault, Gard, Lozère, Bouches-du-Rhône et Vaucluse.

Logo_INPNPour en savoir plus, découvrez la fiche descriptive du Sonneur à ventre jaune sur le site de l’INPN en cliquant ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :