La taïga

Immensité glacée… La taïga évoque le « Grand Nord sauvage », les chiens de traineau, les trappeurs ou la ruée vers l’or… Plus vaste continuité boisée de la planète, la taïga occupe à elle seule 10 % des terres émergées ! Elle forme un anneau circumpolaire quasi continu de 500 à 1500 km de large traversant les continents d’Amérique et d’Eurasie sur 12 000 km. Les températures moyennes d’été se situent entre 10 et 15 °C, mais elles peuvent descendre au-dessous de −30 °C l’hiver ! Faune et flore sont bien adaptées au froid : mélèzes, épicéas, pins et sapins sont les arbres les plus répandus dans la taïga.

© Alan Dyer/ Biosphoto
© Alan Dyer/ Biosphoto

Leur forme conique fait glisser la neige, et leurs aiguilles sont couvertes d’un enduit cireux les protégeant du gel. Loups, ours bruns, grizzlis, lynx, renards polaires, gloutons, élans, aigles, busards, lemmings ou belettes progressent sur un sol tapissé de mousses et de lichens. La taïga sert de refuge à de nombreuses espèces animales par ailleurs menacées, et doit être préservée ! Malheureusement, les impacts des activités humaines se font lourdement ressentir dans la forêt boréale, qui se dégrade en raison de la surexploitation de bois ou de matières fossiles et de la modification des conditions climatiques. Ces régions sont en effet particulièrement touchées par les effets du changement climatique, qui seront au cœur des préoccupations lors de la prochaine Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP21, à Paris du 30 novembre au 11 décembre prochain).

> En savoir plus sur les différents types de forêt du monde avec l’ONF

> Plus de précisions sur la Taïga

Publicités