Les mousses

Regardez sur le sol, les pierres, les murs ! Les mousses appartiennent au groupe des bryophytes, caractérisé par l’absence de système vasculaire. Pas de vaisseaux conducteurs ou de racines chez ces végétaux, mais des structures appelées rhizoïdes dont le rôle principal est l’adhésion au substrat. Les mousses présentent un cycle de reproduction à deux générations : une génération va produire des gamètes, une autre des spores. La génération productrice de gamètes est celle que nous voyons toute l’année, on dit que les pieds de mousses sont des gamétophytes ! Les gamétophytes mâles vont produire puis libérer les gamètes mâles qui vont aller féconder les gamètes des gamétophytes femelles.

Organes producteurs de spores des Mousses en sous-bois -  -  -
© Biosphoto / Muriel Hazan

Cette étape, qui nécessite la présence d’eau, conduit au développement de la seconde génération directement sur le gamétophyte femelle : c’est le sporophyte, fine tige verticale surmontée d’une petite structure ovale contenant les spores. Ces spores, une fois libérées, vont germer directement en nouveaux pieds de mousses (gamétophyte mâle ou femelle). Vous aussi tentez de distinguer ces deux générations en forêt ! De plus, les mousses cachent souvent une grande biodiversité attirée par l’humidité ambiante, telles que petits coléoptères ou mollusques. Alors ouvrez l’œil !

Advertisements