Des fougères géantes ou lilliputiennes !

Immense ou minuscule, la taille des Fougères varie à l’infini ! De leurs feuilles à leurs racines en passant par leur tige, parfois souterraine, tout peut être très grands ou extrêmement petits dans cette classe des Filicophytes.

CCBy Mr Incognito
CCBy Mr Incognito

Partie la plus visible de ces végétaux sans fleurs, les feuilles des Fougères qu’on appelle aussi frondes dans les milieux scientifiques, ont des tailles et des formes extrêmement variables. Le plus souvent divisées, et plus rarement simples, elles peuvent atteindre jusqu’à 6 mètres de longueur. Des plus petites aux plus extraordinaires, ces feuilles sont presque toujours enroulées en crosse avant leur épanouissement. Une fois déployées, intéressez-vous à la disposition de leurs nervures pour différencier les espèces.

Les fougères que nous côtoyons sous nos latitudes tempérées sont souvent de petite taille. La tige de certaines espèces (Hymenophyllus, qui mesurent quelques centimètres), même ayant atteint son développement complet, ne dépasse pas les plus grandes mousses ! En comparaison, les Fougères dites arborescentes, de l’hémisphère sud, prennent le port et la hauteur des palmiers (15 mètres pour Dicksonia antarctica). Leur tige ligneuse se dresse en une colonne verticale marquée de cicatrices, souvenirs des feuilles tombées. Elle est fixée au sol par de nombreuses racines. Ne cherchez pas les Fougères arborescentes sous nos latitudes, elles sont essentiellement présentes dans les régions tropicales et surtout nombreuses dans les îles où elles trouvent des conditions idéales de chaleur et d’humidité.

Ne croyez pas qu’une petite fougère herbacée soit si petite qu’elle en a l’air… Elle cache une tige horizontale souterraine appelée le rhizome. Ces rhizomes ont une croissance assez rapide, tandis que les tiges dressées se développent beaucoup plus lentement. Ils gardent leur sommet caché dans un bourgeon dont les segments produisent les feuilles. Quelquefois, vous apercevrez ces rhizomes lorsqu’ils s’agrippent le long des arbres et des rochers.

Pas étonnant qu’avec tous ces gabarits, les fougères puissent servir d’abris à d’autres espèces : petits insectes et oiseaux s’y cachent. A l’ombre de leurs feuilles et dans la masse de leurs racines plongées dans l’humus, les conditions sont aussi rassemblées pour la germination et la croissance d’autres plantes. Derrière ces ailes protectrices se développe tout un monde…

 

Retrouver les fougères près de chez vous avec la mission d’apprentissage Les ailes de la forêt !

Advertisements