Morio

Morio © Marek Stefunko/Biosphoto

Morio  Nymphalis antiopa  (Linnaeus, 1758)

Classe des Insectes / Ordre des Lépidoptères / Famille des Nymphalidés

Statut de conservation UICN France : Préoccupation mineure  Visuel_LC (20x20)

  • Description

Le Morio est un grand papillon pouvant atteindre 7,5 cm d’envergure. On le reconnait au dessus de ses ailes brun foncé à reflets pourpres présentant une bande marginale jaune (blanche après hibernation) et une série de taches marginales bleues. Le dessous des ailes est noir avec la même bande marginale blanchâtre.

Risques de confusion : Sur le pourtour méditerranéen, attention à ne pas le confondre avec le Pacha à deux queues (Charaxes jasius), un autre grand papillon de couleur sombre. Il se distingue aisément par sa bande marginale orange, son dessous orné de motifs complexes ainsi que les deux queues qui prolongent chacune de ses ailes postérieures.

BIOS-1179894
Pacha à deux queue sur un arbuste (c) André Simon/Biosphoto
  • Caractère biologique

Habitat : présent partout en France jusqu’à 2000 m d’altitude, sauf dans le Nord, l’ouest de la Bretagne et la Corse. Son habitat varie des forêts de bouleaux et de saules, aux vallées de rivières, vallons rocheux, dunes et landes sèches et humides.

Plantes hôtes : essentiellement des saules et des bouleaux, notamment le Saule blanc et le Saule gris. Plus rarement, la chenille se nourrira d’ormes et peupliers.

Alimentation : les exsudations (sève et autres) issues des plaies des arbres. A l’automne, le Morio peut également se nourrir de fruits très mûrs voire fermentés.

Reproduction : les œufs sont pondus autour des fines brindilles du futur arbre nourricier, en forme d’un manchon de 20 à 25 mm de longueur. La ponte peut compter plus de 200 œufs.

Période de vol : de mi-juin/juillet à octobre en une génération annuelle. Les Morio qui ont hivernés réapparaissent de mars à juin.

  • Signe particulier 

Sa longévité est de 10 à 11 mois, ce qui est exceptionnel pour un papillon !

  • Où est-il en forêt ?

Aux lisières forestières, à proximité des cours d’eau, en surplomb rocheux, vous trouverez le Morio aussi posé sur du lierre feuillu ou en-dessous d’arbres tombés.

  • Données actuelles INPN 

Capture d’écran 2022-02-10 à 10.20.38

Logo_INPNPour en savoir plus, découvrez la fiche descriptive du Morio sur le site de l’INPN en cliquant ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :