Damier du frêne

Damier du frêne © D. Morel

Damier du frêne Euphydryas maturna (Linnaeus, 1758)

Classe des Insectes / Ordre des Lépidoptères / Famille des Nymphalidae

Statut de conservation UICN France : En danger  Visuel_EN

Fait partie de la mission N°: 2

  • Description

Le Damier du frêne a une envergure comprise entre 21 et 24 mm. Le dessus de ses ailes est bigarré de fauve rougeâtre, de blanc jaunâtre et de brun noirâtre plus ou moins foncé. Les ailes postérieures présentent une grosse tache rousse souvent bien marquée sur le dessus et une série de taches blanches suivie d’une large bande rousse. Les ailes antérieures sont marquées de lunules (taches en forme de croissant) noires irrégulières et d’épaisseur variable au revers.

  • Caractère biologique

Habitat : dans le quart est du pays, le Damier du frêne est une espèce de basse altitude, volant dans les bois humides et clairs souvent au fond des vallons.

Plantes hôtes : Frêne commun pour les premiers stades larvaires.  Au printemps, après leur hivernation, les chenilles se dispersent et s’alimentent de plantes herbacées et arbustives diverses (Frêne commun, Viorne obier, Mélampyre des prés, Mélampyre des forêts, Troène commun, Chèvrefeuille des haies).

Alimentation : floricole, essentiellement du nectar des fleurs de cirses, de Troène commun et de Viorne lantane.

Reproduction : le papillon se reproduit à la fin du printemps. Les femelles pondent plusieurs centaines d’œufs sur le revers des feuilles de frênes, préférentiellement sur une feuille située près d’une fourche. La chenille apparaît en juillet et hiverne jusqu’au mois de mai. En automne, lorsque les feuilles tombent, les chenilles se retrouvent sur le sol et hivernent alors en petits groupes dans la litière jusqu’au printemps.

Période de vol : de fin mai à début juillet en une seule génération annuelle.

  • Où est-il en forêt ?

Le Damier du frêne se trouve au
niveau des lisières, ensoleillées et fleuries, des bois de feuillus clairs et humides, le long des routes forestières et au niveau des ripisylves où poussent de jeunes frênes, des viornes et des troènes.

  • Données actuelles INPN 

INPN_Damier du frêneDonnées à confirmer dans les départements de la Marne, de la Meurthe-et-Moselle, des Vosges, du Cher, de l’Yonne, de la Saône-et-Loire, de la Haute-Saône, de la Nièvre et du Haut-Rhin.

Présence certaine pour la Côte-d’Or, la Haute-Marne et le Loiret.

Données souhaitées dans le Nord, l’Aisne, les Ardennes, l’Aube, la Meuse, la Moselle, le Bas-Rhin et le Territoire-de-Belfort.

Logo_INPNPour en savoir plus, découvrez la fiche descriptive du Damier du frêne sur le site de l’INPN en cliquant ici.

Une réflexion sur “ Damier du frêne ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :